Isadora Fichou : Mémoires mutiques et cris poétiques : les violences et les massacres du XXème siècle en Indonésie à travers la littérature.

Rita Rodríguez Varela : Écrire l’enfance dans un camp de concentration : étude de la littérature testimoniale des enfants dans les camps de concentration nazis.

Hadas Zahavi :  How Can We Bear Witness to a War in Which We Were Not Present ?

Annie Jouan-Westlund :  Faire œuvre d’un séisme familial : le cas Lionel Duroy.

Domenico Scagliusi : Métaphysique de la faute : penser les répressions soviétiques dans la littérature russe contemporaine. 

Marion Crackower  : Mémoires de l’image, images de la mémoire : L’enfance de Tardi comme source d’inspiration du bédéiste.

Nesrine Raissi : De la remémoration à l’oubli dans les témoignages des internés du camp de Rivesaltes : étude des verbes de la mémoire.

Tímea Murzsa  : Collective memory and cultural identity in the works of Szilárd Borbély.

Faouzia Righi : Une poétique de l’éclatement et du disparate pour une mémoire politique des insurrections : une lecture de : Alger, journal intense de Mustapha Ben Fodil. 

Alina Kornienko  :  Le non-lieu habité par le passé : la maison natale comme commémoration dans les œuvres de Jean-Luc Lagarce. 

Ichrak Issaoui :  Commemorating the Past through Writing: An Analysis of Lucette Lagnado’s Memoirs.

Estelle Garsia Sauzin  : La mémoire et la dépossession : analyse critique de la réception médiatique de Terre et cendres d’Atiq Rahimi avant et après les attentats du 11 septembre 2001.

Alain 0biang Nze  : Mémoire(s) des guerres coloniales dans les fictions contemporaines d’Alexis Jenni et de Mathieu Belezi : entre souvenir et héritage ? 

Yuri Andrei Batista Santos : Les usages du passé et la construction des témoignages autobiographiques brésiliens dans contemporanéité. 

Léa Dumetier : ” Je vais vous raconter mon histoire, qui est aussi la vôtre, qui est l’histoire d’un échec ”  : la prosopopée comme juste voix de l’histoire dans le roman de Jennifer Richard.

Azzurra Rinaldi : La distruzione del libro e ricerca della Storia: La notte della svastica di Katharine Burdekin, 1984 di George Orwell e Storia dell’assedio di Lisbona di José Saramago.

Larissa Muraveva  : Poétique d’opacité et limites de l’enactivisme : En mémoire de la mémoire de Maria Stepanova (2017). 

Nicolás de Navascués :  Pouvons-nous témoigner pour nous-mêmes ? Une philosophie du témoin à partir d’Emmanuel Levinas.

Ludivine Gravito :  Le roman noir chilien face à la politique de la mémoire : de la Transition (1990) à aujourd’hui.

Teodora Maria Pop  :  De la filiation maternelle à l’héritage psychique inconscient : la transmission générationnelle dans le roman hustonien Lignes de faille.

Claire Augereau :  Soubassements mémoriels d’un “non-lieu” :  Dans leur Nuit, de Perrine Lamy-Quique.

Sasha Auffret : Recomposition de la temporalité et écriture du passé dans les poésies de Vénus Khoury-Ghata et de Nadia Tuéni : une histoire libanaise en anamorphose ?

Francesca Catalano : Le processus de remémoration de l’écriture ernalienne.

Jean Boris Tenfack Melagho :  La réhabilitation littéraire du roi Njoya : des procédés d’historiographie au procès de la politique mémorielle au Cameroun dans Mont Plaisant de Patrice Nganang.